RISQUES PSYCHO-SOCIAUX

Qu'est ce que les risques psycho-sociaux?

 

  • Les risques psycho-sociaux (RPS) forment la partie des risques professionnels; ils sont inhérents à l'exercice d'une profession déterminé.
  • Les RPS sont définis comme les risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d'emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d'interagir avec le fonctionnement mental.
  • Les RPS sont parfois confondus avec le concept de "stress professionnel", ensemble de symptômes que subit le travailleur et qui peut découler d'une prise en charge déficiente des RPS dans l'organisation.
  • Le termes de RPS désigne donc un ensemble de phénomènes qui affectent principalement la santé des travailleurs; la Santé étant définie comme " état de complet bien-être physique, mental et social qui ne consiste pas uniquement en une absence de maladie ou d'infirmité". (Organisation mondiale de la santé, OMS).
  • La non-gestion des RPS implique de lourdes conséquences tant sur le fonctionnement que sur le rendement organisationnel; le stress professionnel peut concerner tous les employés, indépendamment de la responsabilité du poste occupé. Les manifestations d'incivilités ou de violences relationnelles (agressions verbales ou physiques) sur le lieu de travail, entre autres, appauvrissent progressivement la perception de bien-être professionnel et la qualité de vie au travail.
  • Apprendre à dépister et à prévenir les RPS est donc essentiel pour retrouver la qualité de vie au travail et le bien-être professionnel. Par ce biais, les motivation des employés est accrue et le rendement professionnel amélioré.
  • Le code du travail impose à l'employeur de prévenir ces risques afin d'assurer la sécurité des travailleurs et de protéger leur santé physique et mentale.

 

Quels sont les enjeux?

  • D'un point de vue fonctionnel, le stress professionnel prolongé peut favoriser l'apparition de différentes pathologies telles que l'anxiété, la dépression, des troubles du sommeil, l'apparition d'ulcères, la réactivation de l'herpès, l'addiction aux drogues, des troubles musculo-squelettiques (TMS), l'apparition de troubles cardiovasculaires et diverses manifestations psychosomatiques.
  • Le taux d'accidents de travail, de tentatives de suicides et de suicides peuvent augmenter.
  • Sur le plan social, ces troubles peuvent avoir des conséquences économiques et professionnelles et, notamment, se traduire par du désengagement au travail, un absentéisme accru ou des difficultés relationnelles.

 

Quelles actions de prévention mettre en place?

  • Prévenir les RPS implique d'identifier les facteurs de risque qui relèvent de l'organisation du travail, des relations sociales au travail ou des conditions d'emplois.
  • La démarche de diagnostic des facteurs de risque est le point de départ de toute prévention.
  • En matière de RPS comme pour l'ensemble des risques professionnels, elle se formalise dans le DUERP qui présente et analyse les principaux risques professionnels. 
  • Ce diagnostic qui doit reposer sur une démarche participative intégrant, les salariés, permet ensuite la définition d'un plan de prévention des RPS en lien avec le Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT).
  • La prévention comporte plusieurs facettes: En amont de la manifestation des RPS (Prévention primaire), en accompagnement face à des situations à risque (prévention secondaire) voire en gestion d'une situation de crise (prévention tertiaires).
  • La prévention primaire est essentielle car elle vise à supprimer le risque à la source par le biais d'une réflexion sur l'organisation du travail notamment.
  • Si la prévention est l'affaire de tous, il est de la responsabilité des chefs de service, et des chefs d'entreprise, de veiller à ce que des actions concrètes permettant de traiter les risques à la source soit mise en oeuvre.

 

Notre formateur:

  • Formateur consultant expert , Docteur en psychologie, DESS de Psychologie de la Santé.

 

Nos formations:

Tous les secteurs

  • Gestion du stress entrepreneurial.
  • Gestion du stress individuel et bien-être individuel au travail.

Secteur du médico-sociale et médical

  • Gestion de la souffrance du personnel soignant sur le lieu de travail.
  • Le travail de nuit en EHPAD.